Navigation – Plan du site

Claude Guérin (1939-2016)

Manuel Gutierrez, Claudine Karlin et Martine Faure
p. 7-12

Texte intégral

Figure 1 – Claude Guérin en 2007

Figure 1 – Claude Guérin en 2007

© M. Faure

1Claude Guérin, paléontologue vertébriste et enseignant-chercheur à l’université Claude Bernard-Lyon 1 est né le 4 septembre 1939 à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône). Il nous a quittés le 22 août 2016 ; il avait 77 ans.

  • 1 Guérin C. (1965) – Gallogoral (nov. gen.) meneghinii (Rütimeyer, 1878) un Rupicapriné du Villafranc (...)

2Après des études secondaires à Vienne (Isère), il accède à la faculté des sciences de Lyon où il obtient en 1963 une licence ès sciences naturelles et le diplôme d’études supérieures de géologie-paléontologie, sa vraie passion. Il s’intéresse à la paléontologie des vertébrés. Un doctorat de spécialité de géologie et paléontologie stratigraphique en 1966 consacre définitivement ses orientations paléontologiques, avec une thèse sur une antilope du Villafranchien d’Europe occidentale1.

3Il acquiert une connaissance encyclopédique de la faune mammalienne avec une préférence affirmée pour les mammifères de grande taille. Sa thèse d’État, soutenue en 1981 à l’université Claude Bernard-Lyon 1, constitue un très volumineux ouvrage de référence sur les rhinocéros fossiles d’Europe occidentale (Guérin 1980). Il y présente aussi une biozonation continentale du Plio-Pléistocène par les mammifères, biozonation qu’il développera dans plusieurs publications ultérieures.

4Depuis 1985 il était maître de conférences à l’université Claude Bernard-Lyon 1. Pendant sa longue carrière, Claude a dirigé un grand nombre de travaux d’étudiants : DES, maîtrises et DEA (actuels masters 1 et 2), doctorats de 3e cycle et doctorats d’État. Il a aussi été très souvent sollicité comme rapporteur et membre de jury lors de soutenances de diplômes. Par ailleurs, pendant de nombreuses années, il a enseigné les rudiments de la paléontologie des vertébrés aux étudiants de préhistoire de l’université Lyon 2, les a initiés aux paléoenvironnements des Hommes fossiles, et a suscité chez certains d’entre eux un intérêt pour l’archéozoologie.

5Attentif à rendre compte de ses observations, il a, en cinquante ans, plus de 390 publications scientifiques à son actif (seul ou en collaboration). Dans le même souci de circulation des résultats des recherches, il était membre du comité de lecture de la revue Afrique : Archéologie & Arts depuis 2006. Tout aussi attaché à la diffusion des connaissances, il acceptait volontiers des activités de vulgarisation scientifique : interventions dans les médias ou auprès des publics scolaires, participations à des revues ou des ouvrages grand public et même à des bandes dessinées.

Un homme de terrain

6Claude était avant tout un homme de terrain. Il aimait se pencher sur cette terre qui lui livrait ses trésors enfouis. Ce pourquoi, sans doute, on le retrouve souvent aux côtés des archéologues et en premier lieu des préhistoriens. Il aimait participer à cette vie collective qui, dans des campagnes en terrains difficiles, mêle des générations différentes de chercheurs, qu’ils viennent de France ou d’ailleurs. Il a su dialoguer et travailler avec des chercheurs de formations très diverses : paléontologues, palynologues, sédimentologues, anthropologues, physiciens effectuant des datations.

7Dès les années soixante et soixante-dix, Claude a débuté des travaux de terrain en Corrèze sur le Causse de Martel, aux Abîmes de La Fage puis à Jaurens, sites pléistocènes alors fouillés par toute une équipe du département des sciences de la terre de Lyon et du Muséum de Lyon. Puis, de 1990 à 1999, il co-dirige le chantier de fouille du site de Saint-Vallier (Drôme) et de 2000 à 2006 celui de Senèze (Haute-Loire), deux gisements qui sont des références biostratigraphiques internationales en paléontologie des mammifères plio-pléistocènes. Sur ces chantiers se côtoyaient chaque été de nombreux étudiants et collègues.

8Ses compétences dans ce qui fut son domaine de prédilection, la paléontologie des grands mammifères du Néogène et du Quaternaire (anatomie comparée, systématique et taxonomie, évolution, biostratigraphie, paléoécologie, paléobiogéographie, archéozoologie), sont vite internationalement reconnues. Aussi son horizon s’élargit à tous les continents car de nombreuses missions de recherche scientifique en Europe, en Afrique, au Proche-Orient et en Amérique du Sud souhaitent sa collaboration.

En Afrique

9Claude a beaucoup apporté à la paléontologie africaine par ses travaux sur les rhinocéros et les chalicothères (des faunes associées aux Hominidés plio-pléistocènes). Le rhinocéros fut son emblème choisi par ses collègues qui ne revenaient jamais d’une mission sans lui en avoir trouvé un, qui en bois, qui en céramique, qui en stéatite.

10Il a connu les périodes pionnières des grandes missions éthiopiennes, dirigées du côté français par Yves Coppens (à l’Omo et en Afar), auxquelles il a largement contribué. Associé à l’équipe de recherche sur l’Afrique orientale (ER 311, CNRS) de Meudon, dans les années quatre-vingt il participe aux missions de Jean Chavaillon sur le Paléolithique ancien de Djibouti où il a co-découvert, fouillé et déterminé plusieurs éléphants fossiles, notamment ceux du site de dépeçage de Barogali et d’Haïdalo (fig. 2), dans le Gobaad.

Figure 2 – Claude Guérin dégageant le squelette subcomplet de Palaeoloxodon recki découvert à Haïdalo, près d’As Eyla, dans le Gobaad (République de Djibouti). 1988

Figure 2 – Claude Guérin dégageant le squelette subcomplet de Palaeoloxodon recki découvert à Haïdalo, près d’As Eyla, dans le Gobaad (République de Djibouti). 1988

© M. Faure

11Au Kénya et en Namibie il participe aux missions dirigées par Brigitte Senut et Martin Pickford (du Muséum national d’histoire naturelle de Paris et du Collège de France). C’est à lui qu’on doit la découverte du plus ancien rhinocéros noir d’Afrique (Diceros australis) en Namibie, daté de 17,4 millions d’années environ et du plus ancien Rhinocerotidae (élasmothères) d’Afrique en Ouganda (Ougandatherium napakense) daté de 20 millions d’années.

12En Tanzanie il collabore avec Mary Leakey réalisant l’étude de traces, pistes et empreintes de pas de rhinocéros et de chalicothères sur le fameux site de Laetoli où il définit plusieurs ichnotaxons.

13Claude prend une part active à des prospections en Afrique sub-saharienne et sahélienne, notamment à l’étude pluridisciplinaire de gisements holocènes dans le cadre de la mission dirigée par Nicole Petit-Maire.

14En Angola, il intègre l’équipe de recherche franco-angolaise dirigée par Manuel Gutierrez, qui exploite des sites attribués au Paléolithique très ancien de la bande côtière du sud du pays, dans la province de Benguela. C’est lui qui identifie et détermine un rorqual (Balaenoptera sp.) échoué sur une paléoplage, animal qui présente les traces les plus anciennes connues d’un charognage de mammifère marin par des Hominidés (fig. 3).

Figure 3 – Claude Guérin lors de la fouille d’un deuxième cétacé échoué sur le site Dungo V-1 à Baia Farta, Benguela (Angola)

Figure 3 – Claude Guérin lors de la fouille d’un deuxième cétacé échoué sur le site Dungo V-1 à Baia Farta, Benguela (Angola)

© M. Gutierrez

15Ces dernières années, il a étudié, avec Martine Faure les hippopotames nains subfossiles de Madagascar, dans le cadre de la mission archéologique et paléontologique de la province de Mahajanga, sous la direction de Dominique Gommery, en collaboration avec l’université de Mahajanga.

Au Proche-Orient

16Dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, avec le soutien du centre de recherche français de Jérusalem dirigé alors par Jean Perrot, et en collaboration avec l’université hébraïque de Jérusalem, Claude a co-dirigé la fouille du site du Paléolithique ancien d’Oubeidiyeh au sud du lac de Tibériade en Galilée (Israël). Ce chantier a accueilli de nombreux étudiants.

17Il a aussi participé à la reconnaissance, à la fouille et à l’étude d’un site à forte concentration de squelettes de dugongs, découvert en 1989 sur l’île d’Akab, dans la lagune d’Umm al-Qaiwain (Émirats arabes unis).

En Amérique du Sud

18À partir de la fin des années 1980, Claude a été sollicité par Niède Guidon, directrice de la Fundação Museu do Homem Americano, pour étudier la mégafaune du Pléistocène supérieur des sites de la région de São Raimundo Nonato (au sud-est de l’État du Piauí, Brésil). Il s’agit d’une faune contemporaine du premier peuplement humain de l’Amérique. Cela a été le début d’un énorme travail qui a passionné Claude. Pendant près de 30 ans, il a étudié (seul ou en collaboration avec Martine Faure) des milliers de fossiles qui constituent maintenant une base de données irremplaçables pour la connaissance du paléoenvironnement de cette époque dans le Nordeste brésilien. Il a, là encore, découvert de nouvelles espèces, notamment un Paleolama et un Toxodon (grand mammifère aux allures d’hippopotame). Ces travaux ont été à l’origine de la création d’un laboratoire de paléontologie et d’une collection de mammifères fossiles, sans doute la plus importante de cette grande région du Brésil où les travaux paléontologiques étaient encore assez inexistants.

19Claude fut un scientifique passionné, prolixe et ouvert, qui a marqué la paléontologie des grands vertébrés.

20Brigitte Senut dit à son propos « Claude avait le contact chaleureux et généreux souvent des vieux broussards ». C’est effectivement cette image que garderont de lui tous ceux qui ont travaillé à ses côtés.

Haut de page

Bibliographie

Liste des publications concernant l'Afrique (par ordre chronologique)

Guérin C. (1966) – Diceros douariensis nov. sp., un rhinocéros du Mio-Pliocène de Tunisie du Nord. Documents des Laboratoires de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon, 16 : 1-50.

Guérin C. (1973) – Sur la distinction des deux espèces quaternaires et actuelles de rhinocéros (Mammalia, Perissodactyla) africains, Diceros bicornis et Ceratotherium simum, à partir du squelette post-crânien. Nairobi, Coll. “Stratigraphy, Paleoecology and Evolution in the Lake Rudolf Basin”: 1-12.

Aguirre E. & Guérin C. (1974) – Première découverte d’un Iranotheriinae (Mammalia, Perissodactyla, Rhinocerotidae) en Afrique : Kenyatherium bishopi nov. gen. nov. sp. de la formation vallésienne (Miocène supérieur) de Nakali (Kénya). Estudios geológicos, 30 : 229-233.

Laurent H. M. & Guérin C. (1974) – L’extermination du rhinocéros noir en Tanzanie. Biological Conservation, 6 (3): 228-231.

Guérin C. (1976) – Les restes de rhinocéros du gisement miocène de Béni-Mellal, Maroc. Géologie Méditerranéenne, 3 (2) : 105-108.

Guérin C. (1976) – Rhinocerotidae and Chalicotheriidae (Mammalia, Perissodactyla) from the Shungura Formation, lower Omo Basin. In: Y. Coppens, F. Clark Howell, G. L. Isaac & R. E. F. Leakey, Earliest Man and environments in the Lake Rudolf Basin, Stratigraphy, Palaeoecology and Evolution, Chicago, University of Chicago Press edit.: 214-221.

Guérin C. (1979) – Chalicotheriidae et Rhinocerotidae (Mammalia, Perissodactyla) du Miocène au Pléistocène de la Rift Valley (Afrique orientale). Un exemple d’évolution : le squelette post-cranien des Diceros et Ceratotherium plio-pléistocènes. Bulletin de la Société géologique de France, sér. 7, XXI (3) : 283-288.

Coppens Y., Gray B. T., Johanson D. C., Beden M., Eisenmann V. & Guérin C. (1980) – Biostratigraphie d’Hadar comparée à celle des autres gisements plio-pléistocènes est-africains. Proceedings of the 8th Panafrican Congress of Prehistory and Quaternary Studies, Nairobi, septembre 1977, Nairobi, TILLMIAP edit.: 56-57.

Gray B. T., Beden M., Guérin C., Taieb M., Tiercelin J. J. & Page N. (1980) – Environmental indications provided by the Hadar Formation (Afar, Ethiopia) fauna and correlation with geological evidence. Proceedings of the 8th Panafrican Congress of Prehistory and Quaternary Studies, Nairobi, septembre 1977, Nairobi, TILLMIAP édit.: 115-117.

Guérin C. (1980) – À propos des rhinocéros (Mammalia, Perissodactyla), néogènes et quaternaires d’Afrique : essai de synthèse sur les espèces et sur les gisements. Proceedings of the 8th Panafrican Congress of Prehistory and Quaternary Studies, Nairobi, septembre 1977, Nairobi, TILLMIAP édit.: 58-63.

Guérin C. (1980) – Les rhinocéros (Mammalia, Perissodactyla) du Miocène terminal au Pléistocène supérieur en Europe occidentale. Comparaison avec les espèces actuelles. Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon, 79, 3 fasc. : 1185 p.

Guérin C. & Faure M. (1983) – Paléofaunes : 8 - Mammifères. In : N. Petit-Maire & J. Riser Sahara ou Sahel ? Quaternaire récent du bassin de Taoudenni (Mali), Marseille, CNRS édit. : 239-272.

Guérin C. (1985) – Les rhinocéros et les chalicothères (Mammalia, Perissodactyla) des gisements de la vallée de l’Omo en Éthiopie. (Collections françaises). In : Y. Coppens & F. Clark Howell, Les faunes plio-pléistocènes de la basse vallée de l’Omo (Éthiopie), t. 1, Cahiers de paléontologie, Travaux de paléontologie est-africaine, Paris, CNRS édit. : 67-95.

Guérin C. (1985) – Signification paléoécologique des Rhinocerotidae et Chalicotheriidae (Mammalia, Perissodactyla) des gisements à Hominidés du Plio-Pléistocène d’Afrique. Colloque internat. Fondation Singer-Polignac, «L’environnement des Hominidés au Plio-Pléistocène», Paris, Juin 1981, Paris, Masson édit. : 45-55.

Petit-Maire N., Celles J.-C., Delibrias G., Dutour O., Gayet M., Guérin C., Raimbault M., Riser J. & Toure F. (1985) – Paléogéographie du Bassin d’Araouane (Mali). Implications paléoclimatiques. In : Coll. évaluation et prospective ASP-RCP 540 du CNRS Recherches géologiques en Afrique, Poitiers octobre 1985, Poitiers Université : 57-59.

Chavaillon J., Guérin C., Boisaubert J.-L. & Coppens Y. (1986) – Découverte d’un site de dépeçage à Elephas recki en République de Djibouti. Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, sér. II, 302 (5) : 243-246.

Chavaillon J., Boisaubert J.-L., Faure M., Guérin C., Ma J.-L., Nickel L. B., Poupeau G., Rey P. & Warsama S. A (1987) – Le site de dépeçage pléistocène ancien à Elephas recki de Barogali (République de Djibouti) : nouveaux résultats et datation. Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, série II, 305 (15) : 1259-1266.

Guérin C. (1987) – A brief palaeontological history and comparative anatomical study of the recent rhinos of Africa. Proc. African Rhino Workshop, Cincinnatti, octobre 1986, Pachyderm, 6: 5.

Guérin C. (1987) – Animal prints and trails: Chalicotheriidae. In: M. D. Leakey & J. M. Harris (eds.), Laetoli, a Pliocene site in Northern Tanzania, Oxford, Clarendon Press edit.: 469-471.

Guérin C. (1987) – Chalicotheriidae (Mammalia, Perissodactyla) remains from Laetoli. In: M. D. Leakey & J. M. Harris (eds), Laetoli, a Pliocene site in Northern Tanzania, Oxford, Clarendon Press edit.: 315-320.

Guérin C. (1987) – Fossil Rhinocerotidae (Mammalia, Perissodactyla) from Laetoli. In: M. D. Leakey & J. M. Harris (eds), Laetoli, a Pliocene site in Northern Tanzania, Oxford, Clarendon Press edit.: 320-348.

Raimbault M., Guérin C. & Faure M. (1987) – Les vertébrés du gisement néolithique de Kobadi (Mali). Vème Conférence internationale ICAZ, Bordeaux, août 1986, Archaeozoologia, 1 (2) : 219-238.

Brun A., Guérin C., Levy A., Riser J. & Rognon P. (1988) – Steppic Environments at the End of the Upper Pleistocene in Southern Tunisia (Oued el Akarit). Journ. African Earth Sci., 7 (7/8): 969-980.

Faure M. & Guérin C. (1988) – Les ongulés subfossiles de Madagascar (étude préliminaire). Internat. Conference «Early Man in Island environments», Oliena (Sardegna), septembre-octobre 1988, résumé : 129.

Chavaillon J., Berthelet A., Boisaubert J.-L., Faure M., Guérin C. & Warzama S. A. (1990) - Un Elephas recki découvert en connexion anatomique à Haïdalo près de As Eyla (République de Djibouti). Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, 310, sér. II : 441-446

Faure M. & Guérin C. (1990) – Hippopotamus laloumena nov. sp., la troisième espèce d’hippopotame holocène de Madagascar. Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, 310, sér. II : 1299-1305.

Roset J.-P., Broin F. de, Faure M., Gayet M., Guérin C. & Mouchet F. (1990) – La faune de Tin Ouaffadene et de l’Adrar Bous 10, deux gisements archéologiques de l’Holocène ancien au Niger nord-oriental. Géodynamique, 5 (1) : 67-89.

Amosse J., Boisaubert J.-L., Bouchez R., Bruandet J.-F., Chavaillon J., Faure M., Guérin C., Jeunet A., Ma J.-L., Nickel B., Piboule M., Poupeau G., Rey P. & Warzama S. A. (1991) – Le site de dépeçage pléistocène ancien à Elephas recki de Barogali (République de Djibouti) : chronologies relatives et datation par RPE et spectrométrie d’émail dentaire. Cahiers du Quaternaire, 16 : 379-399.

Guérin C. & Faure M. (1991) – Les mammifères holocènes du site KNT 2 (région de Tombouctou, Mali). In : M. Raimbault et K. Sanogo, Recherches archéologiques au Mali : Prospections et inventaire, fouilles et études analytiques en Zone lacustre, Paris, Karthala édit. : 372-377.

Nicolotti M. & Guérin C. (1992) – Le zébu (Bos indicus) dans l’Égypte ancienne. Archaeozoologia, V (1) : 87-108.

Guérin C. & Demathieu G. (1993) – Empreintes et pistes de Rhinocerotidae (Mammalia, Perissodactyla) du gisement pliocène terminal de Laetoli (Tanzanie). Geobios, 26 (4) : 497-513.

Guérin C. & Faure M. (1993) – L’intérêt des éléphants du Plio-Pléistocène d’Afrique : de la nécessité de créer un musée de site en République de Djibouti. In : Actes du Colloque intern. CNRS L’objet archéologique africain et son devenir, Paris, 4-6 novembre 1992, Meudon, C.M.A.-UPR 311 : 59-69.

Guérin C. (1994) – Le genre Ceratotherium (Mammalia, Rhinocerotidae) dans le Plio-Pléistocène d’Éthiopie et son évolution en Afrique. In : Actes Xème conférence internationale des études éthiopiennes, Paris, août 1988, Études éthiopiennes, vol. 1 : 13-29.

Guérin C. (1994) – Les Rhinocéros (Mammalia, Perissodactyla) du Néogène de l’Ouganda. In: B. Senut & M. Pickford (eds), Geology and palaeobiology of the Albertine Rift Valley, Uganda-Zaire, vol. II: Palaeobiology, Orléans, CIFEG édit., occasional publication 1994/29: 263-279.

Guérin C. (1994) – Les Chalicotheriidae (Mammalia, Perissodactyla) du Néogène de l’Ouganda. In: B. Senut & M. Pickford (eds), Geology and palaeobiology of the Albertine Rift Valley, Uganda-Zaire, vol. II: Palaeobiology, Orléans, CIFEG édit., occasional publication 1994/29: 281-287.

Guérin C. & Faure M. (1996) – Chasse au chacal et domestication du bœuf dans le site néolithique d’Asa Koma (République de Djibouti). Journal des Africanistes, 66 (1) : 299-311.

Faure M. & Guérin C. (1997) – Gafalo, nouveau site à Palaeoloxodon recki et Hippopotamus amphibius du Pléistocène ancien du Gobaad (République de Djibouti). Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, 324, sér. II a : 1017-1021.

Guérin C. (1999) – L’évolution des faunes. In : A. Gallay (éd.), Comment l’homme? A la découverte des premiers Hominidés d’Afrique de l’Est. Paris, Errance édit., 408 : 143-198, 381-385.

Chaix L., Faure M., Guérin C. & Honegger M. (2000) – Kaddanarti, a Lower Pleistocene assemblage from Northern Sudan. Studies in African Archaeology, Poznan Archaeological Museum, 7: 33-46 (International Symposium “Recent Research into the Stone Age of Northeastern Africa”, Kiekrz at Poznan, 23-26 August, 1997).

Guérin C. (2000) – The Neogene Rhinoceroses of Namibia. Palaeontologia africana, 36: 119-138.

Guérin C. (2001) – Les grands Mammifères de Madagascar. Afrique : Archéologie & Arts, 1 : 83-100.

Gutierrez M., Guérin C., Benjamim M. H. & Da Jèsus M. P. (2001) – Exploitation d’un grand cétacé au Paléolithique ancien : le site de Dungo V à Baia Farta (Benguela, Angola). Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, 332 : 357-362.

Gutierrez M., Karlin C., Guérin C., Vosges J., Benjamim M. H. & Da Jèsus M. P. & Valongo P. (2002-2003) – Le chantier-école de fouilles archéologiques de Baia Farta (Benguela, Angola). Afrique : Archéologie & Arts, 2 : 167-168.

Guérin C. (2003) – Miocene Rhinocerotidae of the Orange River Valley, Namibia. In: M. Pickford & B. Senut (eds), Geology and palaeobiology of the Central and Southern Namib, vol. 2: Palaeontology of the Orange River Valley, Windhoek, Memoir Geological Survey of Namibia, 19: 257-281.

Guérin C. (2003) – Palaeoecological study of Arrisdrift Mammals. In: M. Pickford & B. Senut (eds.), Geology and palaeobiology of the Central and Southern Namib, vol. 2: Palaeontology of the Orange River Valley, Windhoek, Memoir Geological Survey of Namibia, 19: 385-388.

Guérin C. & Pickford M. (2003) – Ougandatherium napakense nov. gen. nov. sp., le plus ancien Rhinocerotidae Iranotheriinae d’Afrique. Annales de Paléontologie, 89 (1) : 1-35.

Guérin C. & Pickford M. (2005) – Ancylotherium cheboitense nov. sp., nouveau Chalicotheriidae (Mammalia, Perissodactyla) du Miocène supérieur des Tugen Hills (Kénya). Comptes Rendus Palevol, 4 (3) : 225-234.

Guérin C. & Faure M. (2007) – XV. Étude paléontologique des mammifères du Pléistocène supérieur de l’oued El Akarit. In : J.-P. Roset & M. Harbi-Riahi (eds), El Akarit. Un site archéologique du Paléolithique moyen dans le sud de la Tunisie. Paris, ADPF, Éditions Recherche sur les Civilisations : 365-390.

Guérin C. (2008) – The Miocene Rhinocerotidae (Mammalia) of the Northern Sperrgebiet, Namibia. In: M. Pickford & B. Senut, Geology and palaeobiology of the Northern Sperrgebiet, Namibia, Windhoek, Memoir Geological Survey of Namibia, 20: 331-341.

Guérin C. (2008) – Palaeoecological study of the Early Miocene mammals of the Northern Sperrgebiet, Namibia. In: M. Pickford & B. Senut, Geology and palaeobiology of the Northern Sperrgebiet, Namibia, Windhoek, Memoir Geological Survey of Namibia, 20: 515-522.

Gommery D., Ramanivosoa B., Senegas F., Randrianantenaina H., Kerloc’h P., Guérin C. & Faure M. (2009) – Les dernières avancées scientifiques sur les subfossiles du Nord-Ouest de Madagascar. XXIIème Colloque de la Société francophone de Primatologie, Mondes de primates et biodiversité, Liège, octobre 2009, résumés : 32.

Pickford M., Senut B., Hipondoka M., Person A., Segalen L., Plet C., Jousse H., Mein P., Guérin C., Morales J. & Mourer-Chauviré C. (2009) – Mio-Plio-Pleistocene geology and palaeobiology of Etosha Pan, Namibia. Communs geol. Surv. Namibia, 14: 95-139.

Faure M., Guérin C., Genty D., Gommery D. & Ramanivosoa B. (2010) – Le plus ancien hippopotame fossile (Hippopotamus laloumena) de Madagascar (Belobaka, Province de Mahajanga). Comptes Rendus Palevol, 9 (4) : 155-162.

Gutierrez M., Guérin C., Karlin C., De Jèsus M. da P., Benjamim M. H., Lebatard A.E., Bourles D.L., Braucher R. & Leanni L. (2010) – Recherches archéologiques à Dungo (Angola). Un site de charognage de baleine de plus d’un million d’années. Afrique : Archéologie & Arts, 6 : 25-47.

Fovet W., Faure M. & Guérin C. (2011) – Hippopotamus guldbergi nov. sp. : révision du statut d’Hippopotamus madagascariensis Guldberg, 1883 après plus d’un siècle de malentendus et de confusions taxonomiques. Zoosystema, 33 (1) : 61-82.

Gommery D., Ramanivosoa B., Faure M., Guérin C., Kerloc’h P., Senegas F. & Randrianantenaina H. (2011) – Les plus anciennes traces d’activités anthropiques de Madagascar sur des ossements d’hippopotames subfossiles d’Anjohibe (Province de Mahajanga). Comptes Rendus Palevol, 10 : 271-278.

Guérin C. (2011) – Les Rhinocerotidae (Mammalia, Perissodactyla) miocènes et pliocènes des Tugen Hills (Kénya). Estudios Geológicos, 67 (2) : 333-362.

Faure M., Guérin C. & Ohler A. (2015) – Le statut du nom Hippopotamus madagascariensis Guldberg, 1883. Réponse à Rakotovao et al. 2014. Geodiversitas, 37 (2) : 267-269.

Haut de page

Notes

1 Guérin C. (1965) – Gallogoral (nov. gen.) meneghinii (Rütimeyer, 1878) un Rupicapriné du Villafranchien d’Europe occidentale. Documents des Laboratoires de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon, 11, 2 fasc. (Thèse de doctorat de spécialité Géologie et Paléontologie stratigraphique, Faculté des Sciences de Lyon, janvier 1966).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 – Claude Guérin en 2007
Crédits © M. Faure
URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/890/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Figure 2 – Claude Guérin dégageant le squelette subcomplet de Palaeoloxodon recki découvert à Haïdalo, près d’As Eyla, dans le Gobaad (République de Djibouti). 1988
Crédits © M. Faure
URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/890/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Figure 3 – Claude Guérin lors de la fouille d’un deuxième cétacé échoué sur le site Dungo V-1 à Baia Farta, Benguela (Angola)
Crédits © M. Gutierrez
URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/890/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuel Gutierrez, Claudine Karlin et Martine Faure, « Claude Guérin (1939-2016) », Afrique : Archéologie & Arts, 12 | 2016, 7-12.

Référence électronique

Manuel Gutierrez, Claudine Karlin et Martine Faure, « Claude Guérin (1939-2016) », Afrique : Archéologie & Arts [En ligne], 12 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://aaa.revues.org/890

Haut de page

Auteurs

Manuel Gutierrez

manuel.gutierrez@mae.u-paris10.fr – Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et UMR 7041 CNRS, équipe « Ethnologie Préhistorique », Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre cedex

Articles du même auteur dans la revue

Claudine Karlin

claudine.karlin@mae.u-paris10.fr – UMR 7041 CNRS, équipe « Ethnologie Préhistorique », Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre cedex

Articles du même auteur dans la revue

Martine Faure

martine.faure@mom.fr – Université Lumière Lyon 2, UFR Temps et Territoires, 5 avenue Pierre Mendès France, 69676 Bron cedex et UMR 5276 Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planètes, Environnement, 69622 Villeurbanne Cedex

Haut de page

Droits d’auteur

CNRS - ArScAn. Cartographie d’après www.geoatlas.fr

Haut de page
  • Logo ArScAn - Archéologies et Sciences de l’Antiquité (UMR7041)
  • Logo Ethnologie Préhistorique
  • Logo CNRS
  • Revues.org