Navigation – Plan du site
Résumés de thèses et de mémoires de Master

La conservation préventive comme démarche qualité pour les musées angolais

Ziva Domingos
p. 110-111

Entrées d’index

Index géographique :

Angola
Haut de page

Notes de la rédaction

Mémoire de Master 2 Conservation préventive du patrimoine soutenu en novembre 2007. Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne. Direction : Denis Guillemard.

Texte intégral

1L’objet de ce travail de recherche était d’amorcer une réflexion sur la question de savoir comment encourager les musées à s’engager dans une démarche qualité en mettant en œuvre de véritables stratégies de conservation préventive pour assurer la gestion durable de leurs collections et leur exploitation rationnelle. Cette étude a été structurée sur les liens existants entre la conservation préventive et la démarche qualité, les particularités de la démarche qualité dans le domaine patrimonial et leur application dans le cas des musées angolais.

La conservation préventive comme démarche qualité

2L’étude a montré que la conservation préventive ayant pour objectif de prolonger la durée de vie des collections, afin de faciliter leur communication aux générations présentes et leur transmission aux générations futures, est une véritable « démarche qualité » que les musées doivent désormais prendre en compte. La plupart des méthodes utilisées en conservation préventive sont plus présentes dans la démarche qualité. La mise en œuvre d’un plan de conservation préventive fait appel à plusieurs techniques, notamment celles des évaluations (audits), d’information et communication, de traçabilité, de formation, etc. Bon nombre de ces techniques sont largement utilisées dans la démarche qualité.

3Les huit principes du système de management de la qualité, fondés sur le cycle PDCA ou « Roue de Deming », sont omniprésents en conservation préventive. Leur application permet à n’importe quelle institution patrimoniale de bâtir une véritable démarche qualité et de tendre continuellement vers l’excellence. Ces principes aident ces institutions à demeurer dans un processus d’amélioration continue tout en cherchant à répondre adéquatement et efficacement aux besoins de leurs clients (publics) par l’amélioration constante de la qualité de leurs services et de leurs produits.

Les particularités de la démarche qualité appliquée aux musées

4Les particularités dans le secteur patrimonial sont fondamentalement basées sur les notions de client, de l’offre et de la demande, de la nature de la satisfaction et de la logique économique. Les collections étant périssables devraient être considérées comme des ressources non renouvelables. Les musées exploiteraient leurs collections en les gérant mieux et non en les utilisant comme un vulgaire produit de consommation courante. Dans ce cas, la satisfaction du public irait de pair avec celle des exigences de conservation des collections afin qu’elles soient transmissibles aux générations futures et diffusées aux générations présentes. Cette satisfaction ne devrait pas être orientée dans une pure logique économique basée sur les échanges primaires où les produits sont sacrifiés à la consommation. L’exploitation des biens culturels nécessiterait un respect de cet équilibre entre la transmission et la diffusion compte tenu de la nature particulière de ces biens. La conservation préventive comme démarche qualité répond bien à cette exigence du maintien de cet équilibre en garantissant à la fois la préservation de l’intégrité des biens culturels, leur communication et leur transmission aux générations futures.

La démarche qualité dans le secteur patrimonial : cas des musées angolais

5Les résultats de l’évaluation menée auprès des musées angolais ont prouvé que leur performance est encore moyenne mais avec deux points forts : le cadre institutionnel avec l’approbation en 2005 de la loi du patrimoine et la diffusion des collections à travers les expositions. La gestion des collections doit être améliorée tout en agissant sur l’environnement et en apportant des correctifs au niveau des bâtiments et des équipements. Ce tableau indique que la démarche qualité n’est pas encore doctrinalement engagée mais elle doit plutôt être construite. De manière pratique, cette démarche est déjà amorcée. Bien qu’elle soit encore à ses débuts, elle peut bien évoluer dans la mesure où une volonté de normalisation des pratiques dans les musées se manifeste déjà avec, par exemple, l’élaboration des textes juridiques et du thésaurus pour l’inventaire des collections. L’engagement des musées angolais dans la démarche qualité est possible et souhaitable. Les portes sont ouvertes pour que les musées angolais se lancent dans la démarche qualité jusqu’à atteindre le niveau de la certification. Un partenariat entre les musées angolais et l’Institut angolais de normalisation et qualité (IANORQ) serait l’idéal pour amorcer une telle démarche.

6En conclusion cette étude montre que la notion de qualité est étroitement liée aux principes de durabilité, de stabilité, de performance, d’amélioration continue, de progrès…, en bref de satisfaction du consommateur et de l’amélioration de son niveau de vie par une offre appropriée. Ainsi en est-il de la conservation préventive qui vise la communication des biens culturels aux générations présentes sans compromettre leur transmission aux générations futures. Par conséquent la conservation préventive est réellement et véritablement une démarche qualité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ziva Domingos, « La conservation préventive comme démarche qualité pour les musées angolais », Afrique : Archéologie & Arts, 6 | 2010, 110-111.

Référence électronique

Ziva Domingos, « La conservation préventive comme démarche qualité pour les musées angolais », Afrique : Archéologie & Arts [En ligne], 6 | 2010, mis en ligne le 29 mars 2016, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://aaa.revues.org/743

Haut de page

Auteur

Ziva Domingos

Articles du même auteur dans la revue

Haut de page

Droits d’auteur

CNRS - ArScAn. Cartographie d’après www.geoatlas.fr

Haut de page
  • Logo ArScAn - Archéologies et Sciences de l’Antiquité (UMR7041)
  • Logo Ethnologie Préhistorique
  • Logo CNRS
  • Revues.org