Navigation – Plan du site
Résumés de Ph.D et thèse soutenus en 2015

Taille et polissage de la pierre par des populations agricoles néolithiques en zone refuge saharienne

(Dhar Nema, Mauritanie sud-orientale)
Thibault Vallette
p. 65-67

Entrées d’index

Index géographique :

Mauritanie/Mauritania, Dhar Néma
Haut de page

Notes de la rédaction

Thèse de doctorat en Archéologie soutenue le 11 mars 2015. Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne. Direction : Sylvie Amblard-Pison. Membres du jury : S. Amblard-Pison, H. Bocoum, G. Marchand, A. Ballouche, P. Bodu, A. Person, J. Polet.

Texte intégral

1Le Dhar Nema, falaise échancrée de grès et de pélites cambro-ordoviciennes ponctuée de passées de dolérite et d’affleurements de quartzite jaspoïde, est la terminaison sud-est de l’arc des Dhar de Mauritanie sud-orientale. Dans le contexte général d’aridification du Sahara, lors de la seconde moitié de l’Holocène, son réseau hydrographique connecté à de puissantes nappes phréatiques fossiles a permis à des populations rassemblées par la péjoration climatique d’y trouver refuge, du iiie au ier millénaire avant notre ère. Les habitats y sont répartis en fonction de la topographie (Person et al. 2012). Ce nouvel environnement s’est révélé favorable au rassemblement des hommes et à l’apparition d’innovations sociales et techniques conduisant à un développement local de l’agriculture (mil Pennisetum glaucum).

2L’industrie lithique se distingue par une diversité dans la gestion de l’outillage et des matières premières, choisies pour leur proximité immédiate. Ainsi, dans le cas des outils polis à taillant ayant un aménagement réduit, le tailleur a préféré utiliser des plaques de pélite et de dolérite ; pour le mobilier de broyage (meules et broyeurs), la dolérite, aux formes d’altération en boule, a constitué un support idéal qui a été privilégié. Des aires d’activités distinctes ont été mises au jour : ateliers de taille et habitats à zones d’activités spécifiques (notamment pour la transformation des végétaux). Le grand outillage est produit dans des ateliers de taille spécialisés sur des filons de dolérite.

3L’étude typo-technologique du matériel lithique a montré des distinctions dans les chaînes opératoires selon la nature des supports. Le débitage se caractérise par une production privilégiée d’éclats normés au détriment du débitage laminaire très peu représenté. Le façonnage des grandes haches taillées a suivi trois schémas distincts mais l’objectif final restait toujours d’obtenir des outils de même type.

4La panoplie générique proposée met en évidence une culture matérielle partageant un fond commun avec les Dhar de Mauritanie sud-orientale (Amblard-Pison 2006). Elle se différencie néanmoins par un recul apparent du matériel de chasse, une industrie sur galet de quartz anecdotique et une production locale de disques (fig. 1) et de grandes haches taillées de type houe (fig. 2) ; quelques pièces semblables ont été trouvées sur le Dhar Oualata. Le mobilier de broyage peut être abondant sur certains sites, de même que les vestiges de greniers, qui ne reposent sur le Dhar Néma que sur des pilots en pierre de faible hauteur.

Figure 1 – Disque en pélite sur le site de Tounfrin

Figure 1 – Disque en pélite sur le site de Tounfrin

© A. Person

Figure 2 – Grande hache taillée de type houe, en dolérite, sur le site de Tounfrin

Figure 2 – Grande hache taillée de type houe, en dolérite, sur le site de Tounfrin

© A. Person

5De la comparaison avec les localités archéologiques du Néolithique récent de l’Afrique de l’Ouest sur lesquelles des témoignages d’agriculture sont attestés (Ozainne et al. 2014), il apparaît que le grand outillage trouve des résonances avec celui de la région malienne située entre Nioro du Sahel au Mali et les plaines sud de l’Assaba en Mauritanie.

Haut de page

Bibliographie

Amblard-Pison S. (2006) – Communautés villageoises néolithiques des Dhars Tichitt et Oualata (Mauritanie). Oxford, BAR International Series 1546.

Ozainne S., Lespez L, Garnier A., Ballouche A., Neumann K., Pays O. & Huysecom E. (2014) – A question of timing: spatio-temporal structure and mechanisms of early agriculture expansion in West Africa. Journal of Archaeological Science, 50 : 359-68.

Person A., Amblard-Pison S., Jousse H., Vallette T., Albaret C., Raimbault M., Maurer A.-F. & Suire J. (2012) – Influence de l’environnement sur la gestion des ressources au Néolithique dans la zone refuge du Dhar Nema (Mauritanie sud-orientale). Journal of African Archaeology, 10 (2) : 133-64.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/547/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 544k
Titre Figure 1 – Disque en pélite sur le site de Tounfrin
Crédits © A. Person
URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/547/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
Titre Figure 2 – Grande hache taillée de type houe, en dolérite, sur le site de Tounfrin
Crédits © A. Person
URL http://aaa.revues.org/docannexe/image/547/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thibault Vallette, « Taille et polissage de la pierre par des populations agricoles néolithiques en zone refuge saharienne  », Afrique : Archéologie & Arts, 11 | 2015, 65-67.

Référence électronique

Thibault Vallette, « Taille et polissage de la pierre par des populations agricoles néolithiques en zone refuge saharienne  », Afrique : Archéologie & Arts [En ligne], 11 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2015, consulté le 27 mars 2017. URL : http://aaa.revues.org/547

Haut de page

Auteur

Thibault Vallette

Équipe "Ethnologie préhistorique", UMR 7041 CNRS, Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre cedex

Articles du même auteur dans la revue

Haut de page

Droits d’auteur

CNRS - ArScAn. Cartographie d’après www.geoatlas.fr

Haut de page
  • Logo ArScAn - Archéologies et Sciences de l’Antiquité (UMR7041)
  • Logo Ethnologie Préhistorique
  • Logo CNRS
  • Revues.org