Navigation – Plan du site
Compte rendu

XIXe International Rock Art Conference IFRAO 2015: “Symbols in the Landscape: Rock Art and its Context”

31 août-4 septembre 2015, Université d’Extremadura, Cáceres, Espagne
Manuel Gutierrez et Cristina Pombares Martins
p. 59-60
Référence(s) :

XIXe International Rock Art Conference IFRAO 2015: “Symbols in the Landscape: Rock Art and its Context”, 31 août-4 septembre 2015, Université d’Extremadura, Cáceres, Espagne

Texte intégral

1Le Congrès accueillait des représentants de 52 pays avec des communications, groupées en 32 sessions, sur l’art rupestre de plusieurs continents. Les thèmes variaient entre approches régionales (« L’art rupestre des chasseurs-cueilleurs des Amériques », par exemple) ou transversales (tels « Les signes et symboles dans l’art rupestre ») et questions liées à la recherche archéo-anthropologique. Des exemples pris dans différentes régions du monde ont traité les problématiques liées à la conservation et à la patrimonialisation des sites et zones d’art rupestre. Des sessions spécifiques, où des questions théoriques touchant l’interprétation des sites et de leur contexte, ont également été présentées : ainsi, la session 17 proposait le thème « Ethnologie des territoires symboliques de la Préhistoire », avec trois communications portant sur le continent africain.

2La session 20, placée sous notre direction, était entièrement consacrée à l’Afrique et avait comme thématique « Art rupestre : diversité, contextes, nouvelles approches ». Des aspects comme la répartition des sites dans l’espace, la méthodologie d’étude, la gestion et la conservation, ainsi que les dernières découvertes ont été abordées. Parmi les quatorze communications et le poster il faut en signaler une consacrée aux relevés de l’art rupestre. Elle préconise la conception d’ensembles cohérents et insiste sur le fait que les figures en présence sont intimement liées entre elles.

3Les technologies 2D et 3D dans l’enregistrement des sites d’art rupestre, et aussi l’accès à des informations à distance à partir d’un fichier déjà existant (fond de 2 5000 photographies disponible au British Museum), ont également fait l’objet d’une présentation.

4Deux communications sur des recherches récentes sur l’art rupestre du Maroc, en particulier des sites de la vallée de Tamanart, présentaient un relevé exhaustif de gravures à l’air libre. Toujours au nord du continent, l’art rupestre du Sahara Occidental a suscité également des discussions. Outre la richesse en vestiges archéologiques de cette partie du continent, la situation délicate existante sur place fut évoquée. Elle rend l’étude des sites difficile, et des questions sur la conservation de ce patrimoine se posent.

5D’autres aspects importants dans l’étude de l’art rupestre ont été abordés comme celui du rapport entre cet art et les rites de passage dans le désert oriental en Égypte.

6Plus au sud, deux communications rendaient compte des études sur l’art rupestre en Angola. L’une d’entre elles aborde l’étude des sites du centre du pays avec des technologies actuelles qui permettent le traitement des images afin de déceler des niveaux ou phases différents de couches de peinture. L’une des deux communications sur la Namibie montrait l’importance de la connaissance du milieu, en particulier de la faune, de la part des populations régionales dans l’étude des parois peintes. Ces savoirs actuels, qui font partie du Patrimoine Naturel Immatériel (PNI), peuvent être utilisés pour la compréhension de certaines scènes peintes sur la roche.

7Enfin, un poster sur l’art rupestre de la Tanzanie fut présenté à la fin de la session. Le poster traitait d’un nouveau projet de recherches dans la province de Kondoa, au centre du pays, qui intègre également les savoirs des populations régionales, en particulier les Sandawe et les Hadza, dans l’étude des peintures rupestres.

8La xixe conférence de l’IFRAO fut l’occasion de nombreux échanges entre spécialistes de l’art rupestre dans le monde. La prochaine réunion internationale de l’IFRAO aura lieu en Italie, au Valcamonica en 2018.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuel Gutierrez et Cristina Pombares Martins, « XIXe International Rock Art Conference IFRAO 2015: “Symbols in the Landscape: Rock Art and its Context” », Afrique : Archéologie & Arts, 11 | 2015, 59-60.

Référence électronique

Manuel Gutierrez et Cristina Pombares Martins, « XIXe International Rock Art Conference IFRAO 2015: “Symbols in the Landscape: Rock Art and its Context” », Afrique : Archéologie & Arts [En ligne], 11 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2015, consulté le 27 mars 2017. URL : http://aaa.revues.org/543

Haut de page

Auteurs

Manuel Gutierrez

manuel.gutierrez@mae.u-paris10.fr – UMR 7041 CNRS, Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre cedex

Articles du même auteur dans la revue

Cristina Pombares Martins

crisaugst@gmail.com – Grupo “Quaternário e Pré-Histórica” do Centro de Geociências (uID73 – Fundação para a Ciência e Tecnologia), Instituto Terra e Memória, Mação, Portugal

Haut de page

Droits d’auteur

CNRS - ArScAn. Cartographie d’après www.geoatlas.fr

Haut de page
  • Logo ArScAn - Archéologies et Sciences de l’Antiquité (UMR7041)
  • Logo Ethnologie Préhistorique
  • Logo CNRS
  • Revues.org